[DreamWorks] Comcast rachète le studio pour 3,8 milliards de dollars

Publié le 30 Avril 2016

[DreamWorks] Comcast rachète le studio pour 3,8 milliards de dollars

Les difficultés financières des studios DreamWork ont conduit à son rachat par un groupe américain Comcast. Sans plus attendre voici un article sur ce sujet :

C’est finalement NBC Universal, filiale de Comcast, qui rachète le studio DreamWorks Animation pour la bagatelle de 3,8 milliards de dollars. Une somme astronomique pour un studio qui n’enchaînait plus vraiment les succès. Avec ce rachat, Comcast devrait étoffer un peu plus son offre de contenu, ses produits dérivés et autres parcs à thème.
Le studio sera intégré à l’Universal Filmed Entertainment Group,qui inclut Universal Pictures, Fandango et NBC Universal Brand Development et c’est Christopher Meledandri, patron des studios Illumination qui en prend les commandes. Quant à Jeffrey Katzenberg, il deviendra président de DreamWorks New Media et consultant pour NBC Universal.

La transaction, qui devrait être finalisée d’ici fin 2016, prévoit d’octroyer 41$/action aux actionnaires de DreamWorks Animation.

Quand Kung Fu Panda rencontre Les Minions. Ceci pourrait être la prochaine affiche des studios d’animation Illumination Entertainment (Moi, Moche et Méchant, Les Minions, Le Lorax) si Comcast s’offre DreamWorks Animation (Fourmiz, Shrek, Gang de requins, Madagascar, Kung Fu Panda).

Le premier câblo-opérateur US serait en effet en pourparlers pour racheter les studios d’animation avec une enveloppe de 3 milliards de dollars posée sur la table. Une perspective qui semble réjouir les marchés, puisque l’action DreamWorks a grimpé en Bourse, et devrait du même coup soulager Jeffrey Katzenberg, qui cherche à vendre son studio depuis des années, après les échecs de SoftBank en 2014 et du géant du jouet Hasbro.

L’idée serait de rapprocher DreamWorks d’Illumination Entertainement, le studio maison de Comcast, rapporte Le Monde.

Porté ces dernières années par le succès des Kung Fu Panda (notre critique du 3e), le studio indépendant peine toutefois à s’imposer, concurrencé par des poids lourds du secteur, que ce soit Disney/Pixar, Blue Sky ou Warner Bros. Une indépendance qui pèse sur les finances et donc sur les futurs projets du studio, les derniers opus sortis entre 2012 et 2014 n’ayant pas rencontré le succès escompté.

Jeffrey Katzenberg a ainsi dû se résoudre à supprimer 500 emplois, limiter le nombre de films produits par an, passant de trois à deux aujourd’hui, tout en abandonnant son siège social de Glendale en Californie.

Depuis, Dreamworks tente de diversifier ses activités, notamment en produisant du contenu original TV et web grâce à un partenariat avec Netflix et Verizon, autre géant des télécoms américain, et concurrents directs… de Comcast !

Si l’opération arrive à son terme, Jeffrey Katzenberg, ancien de Disney et actionnaire majoritaire de Dreamworks à hauteur de 60 %, pourrait quitter le navire, remplacé par Christopher Meledandri, actuel boss d’Illumination. Il partirait néanmoins avec un chèque de 22 millions de dollars, comme le prévoit son contrat.

http://www.journaldugeek.com/2016/04/28/dreamworks-comcast-rachat/

Difficile pour l'heure de dire quelles seront les conséquences pour DreamWorks et ses franchises. Il est probable que DreamWorks fusionne avec les studios Illumination Entertainement et que Jeffrey Katzenberg laisse sa place à Christopher Meledandri. Affaire à suivre…

Rédigé par Eclénia

Publié dans #Dreamworks

Repost 0